Famille, La minute culturelle

20 façons de dire « Je t’aime » à son enfant | Idée n°7

idee_07

Durant de très nombreuses années et encore régulièrement aujourd’hui, je ne pouvais pas concevoir  de ne rien faire dans une journée.
Et puis j’ai découvert que, de temps en temps, ne rien faire est salutaire.

Non seulement pour se reposer et recharger ses batteries mais aussi parce que l’ennui et l’oisiveté ont leurs bons côtés.
A une époque où la course à l’activité est un cercle sans fin, où les personnes qui se reposent sont montrées du doigt, où la sieste est souvent considérée comme une activité honteuse et ne rien faire est signe de paresse, il est vital de faire des pauses, malgré les préjugés.

Si c’est bon pour vous, c’est bon pour votre enfant aussi. Lui apprendre l’ennui (à ne pas confondre avec l’apathie) et lui enseigner le repos permettent aussi de booster sa créativité, de stimuler sa pensée, tout en reposant son corps. Une sorte de méditation de pleine conscience ou de réflexion en toute quiétude. A petites doses, l’ennui est bon pour le moral. Il faut lâcher-prise et ne pas culpabiliser de ne rien faire. Accordez-vous, à votre enfant et à vous, un moment d’inactivité physique et morale.

Comment ne rien faire ?

  • S’allonger et se détendre (il ne s’agit pas de zapper devant la télévision !), et pourquoi pas discuter, échanger avec son enfant (cf. idée n° 2) ;
  • S’asseoir et regarder par la fenêtre, par exemple, laisser l’esprit vagabonder et vos sens observer/ressentir ;
  • A l’occasion du repas, manger sans rien faire d’autre, manger en pleine conscience, savourer ce que l’on déguste en étant attentif à ses sens gustatif et olfactif ; c’est aussi l’une des clés pour manger à sa faim, sans se laisser perturber par d’autres activités comme la lecture ou la télévision et cela permet de redécouvrir les aliments, sans automatisme ;
  • Faire une sieste régénératrice de 20 minutes.

A vous d’être créatif dans l’art de ne rien faire. De plus, c’est gratuit, écolo et bio.

IDEE_07 [50%]

Pour aller un peu plus loin, je vous invite à lire cet article du Docteur Mark Hyman qui décrit les bienfaits de l’ennui et qui ouvre une porte vers la définition de la méditation de pleine conscience (que je pratique depuis quelques années et qui est une clé de bien-être absolu, prouvée par la science).

Enfin, je vous propose ces lectures complémentaires sur la valeur du travail et la place de l’oisiveté et de la paresse vu par deux auteurs engagés (NDA : je ne partage aucune opinion politique, voici ici seulement un peu de culture littéraire) :

  • L’Éloge de l’Oisiveté, de Bertrand RUSSEL (1), publié en 1932.
  • Le Droit à la Paresse, de Paul LAFARGUE (2), paru en 1880.

A bientôt !

(1) Bertrand Arthur William Russell (1872-1970), est un mathématicien, logicien, philosophe, épistémologue, homme politique et moraliste britannique. Il est considéré comme l’un des plus plus importants philosophes du XXe siècle. [Source Wikipédia]. Il a reçu le prix Nobel de Littérature en 1950. Russell s’opposa à la première guerre mondiale, lutta avec Albert Einstein contre le maccarthysme et contre les armes nucléaires. En 1966, il fonda avec Jean-Paul Sartre, le tribunal « Russel-Sartre », pour dénoncer la politique des États-Unis d’Amérique dans le contexte de la guerre du Vietnam.

(2) Paul Lafargue (1842-1911) est journaliste, économiste, essayiste, écrivain et homme politique socialiste français. Il est le gendre de Karl Marx [Source Wikipédia]. Il est enterré au cimetière du Père Lachaise à PARIS après s’être suicidé avec son épouse (là, c’est moins gai et je souhaite que la paresse n’amène pas à de tels extrêmes…).
Il a écrit : « Travaillez, travaillez, prolétaires, pour agrandir la fortune sociale et vos misères individuelles, travaillez, travaillez, pour que, devenant plus pauvres, vous ayez plus de raisons de travailler et d’être misérables. Telle est la loi inexorable de la production capitaliste. » — Le Droit à la paresse, 1880.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s